Au Québec, la majorité des PME sont familiales. De nombreuses sources évaluent que plusieurs d’entre elles verront leurs propriétaires et leurs gestionnaires prendre leur retraite d’ici 10 ans. Une minorité d’entre eux prépare la relève, car beaucoup croient que cette question se règlera rapidement lorsque le moment sera venu. C’est faux!

La préparation de la relève, qui doit s’opérer selon un processus, dure plusieurs années. Même le plus chevronné des gestionnaires ne peut se fier uniquement à son intuition pour régler cette étape cruciale de la vie d’une entreprise. Après tout, le transfert correspond à une vaste délégation de pouvoirs et à un transfert majeur des droits.

Le fait de ne pas préparer sa relève avant de quitter les commandes peut avoir des conséquences désastreuses sur une entreprise. En voici quelques-unes :

Conflits familiaux

Dans le cas d’une entreprise familiale où le dirigeant n’a pas choisi et préparé son successeur avant son départ, différents scénarios peuvent être envisageables. Par exemple, les enfants, qui n’ont souvent effectué que des tâches d’exécutants, ne sont pas prêts à assumer des fonctions comportant la prise de décision. Ou alors, alors que les enfants devraient travailler à relancer l’organisation, vont plutôt perdre leur temps à augmenter leurs chances pour accéder à la direction.

Perte d’employés clés

Les conflits et l’incertitude ne sont pas de nature à aider à conserver les meilleurs employés.

Perte du savoir-faire

Changer de main sans préparation risque de faire perdre un ensemble de connaissances accumulées au fil du temps.

Mauvais choix de successeur

Si l’entreprise se trouve subitement confrontée à une crise interne due au départ soudain de son dirigeant, on choisira souvent son successeur en fonction de sa capacité à régler cette crise, alors qu’il aurait dû être choisi pour sa capacité à relever les défis à venir.

Choc culturel

Le successeur, s’il est choisi à toute vitesse à l’extérieur de l’organisation, se retrouvera à la tête d’une organisation dont il ignore la culture et l’historique.

Perte du soutien des partenaires

L’arrivée soudaine d’un nouveau leader peut semer le doute chez les partenaires de l’entreprise. Par partenaires, nous entendons financiers, fournisseurs, employés et clients.

Perte d’occasion d’affaires

Il est difficile de saisir les occasions d’affaires qui se présenteront si personne ne peut endosser les responsabilités actuelles du dirigeant.