La Belgique offre tous les atouts logistiques nécessaires pour y démarrer sa conquête de l’Europe !

Par Christian Sivière, Solutions Import Export Logistique

Après les États-Unis, l’Europe est le deuxième partenaire commercial du Canada; la Belgique représente la porte d’entrée idéale pour aborder le marché européen. Il s’agit d’un petit pays de 30 528 km2 – en comparaison aux 9 984 670 km2 du Canada – situé au cœur de l’Europe de l’Ouest.

La Belgique a historiquement tissé et maintenu des liens très étroits avec les pays avoisinants, comme l’Allemagne et la France, ainsi que les pays scandinaves, l’Europe du Sud et de l’Est. Ce faisant, la Belgique se veut une véritable plaque tournante européenne.

Infrastructures portuaires facilitant l’importation

La Belgique compte plusieurs ports importants comme Ostende pour la pêche et Zeebrugge pour les véhicules et les traversiers vers le Royaume-Uni. Mais le port principal est de loin le port d’Anvers. Il est le deuxième port européen en importance après Rotterdam aux Pays-Bas. Il possède des installations modernes et efficaces pouvant manutentionner tous les types de marchandises : vrac, semi-vrac, conventionnel, produits chimiques, pétroliers et conteneurs. Le deuxième plus grand port intérieur européen – après Duisbourg en Allemagne – se trouve également en Belgique; il s’agit de Liège.

En plus de la navigation au long cours (c’est-à-dire les gros navires venant d’Amérique du Nord, d’Afrique, d’Asie ou d’ailleurs) et du cabotage (par exemple transbordement de conteneurs vers la Scandinavie et la Méditerranée), la Belgique possède le réseau de canaux le plus dense d’Europe pour le transport fluvial.

Le port de Montréal est un partenaire privilégié du port d’Anvers et plusieurs compagnies maritimes (comme Hapag Lloyd, OOCL, Maersk, MSC, CMA-CGM, etc.) offrent des services hebdomadaires directs du port de Montréal, avec un transit très rapide d’environ huit jours, car Anvers est souvent le premier port de déchargement en Europe. Par comparaison, pour le trafic conteneurs, Montréal a manutentionné un peu plus d’un million de conteneurs EVP en 2010 alors qu’Anvers en a manutentionné plus de huit millions. EVP constitue l’unité de mesure usuelle pour les conteneurs, soit l’équivalent de 20 pieds.

Réseaux routier et ferroviaire performants

Les réseaux routier et ferroviaire sont également très denses. Ils permettent de desservir plus de 60 % du marché européen en 24 heures. Cette situation géographique et ces infrastructures performantes ont amené une très importante concentration de centres de distribution desservant toute l’Europe à partir de la zone portuaire d’Anvers, de Bruxelles ainsi que de la Wallonie.

Transport aérien efficace

Les liaisons pour transporter du fret aérien sont multiples avec les grandes lignes aériennes nationales comme Air Canada, Air France-KLM, Lufthansa et Swiss qui desservent la Belgique sur une base quotidienne via leurs plateformes européennes de correspondance (hub), ou directement avec Air Transat, ce dernier transporteur ayant une capacité plus limitée, car il est plutôt axé vers le transport de passagers.

Quelques formalités d’importation

La Belgique faisant partie de l’Union européenne, toutes les marchandises entrant en Belgique peuvent y être dédouanées et livrées par la suite en libre circulation dans les 27 pays de l’Union. On peut également placer les marchandises sous douane en Belgique pour différer le paiement des droits de douane et de la T.V.A. (taxe sur la valeur ajoutée). Une compagnie canadienne peut aussi faire dédouaner ses produits en Belgique en son nom, en tant qu’importateur non résident et faire gérer les flux financiers de droits de douane et de T.V.A. par un représentant fiscal, qui lui, devra être situé en Belgique.