Chronique rédigée par Desjardins

Qu’est-ce que l’affacturage ?

On parle d’affacturage lorsqu’une institution achète (ou escompte) un compte client d’une entreprise et qu’elle en assure le recouvrement moyennant rémunération.

Quand doit-on penser à utiliser l’affacturage?

Tous les moments sont propices pour avoir recours à l’affacturage. Que ce soit en période de croissance ou de stabilité, les pressions sur les liquidités immédiates peuvent parfois devenir importantes. De plus, l’affacturage constitue un partenariat tant pour prévenir les mauvaises créances que pour réduire les préoccupations administratives, tout en permettant du financement adéquat et approprié pour l’entreprise.

En quoi l’affacturage améliore-t-il mon entreprise?

Les bénéfices de l’affacturage sont étroitement liés à l’utilisation qui en est faite. Que les liquidités générées servent à accroitre les ventes ou à augmenter l’inventaire, l’important reste d’avoir une stratégie. L’affacturage peut vous permettre, par exemple, de profiter d’escomptes notables relativement au paiement de vos fournisseurs (2 % ̶ 10 jours / Net 30 jours) et doit donc être considéré dans plusieurs situations comme une stratégie très efficace du point de vue de la rentabilité.

Dois-je affacturer tous mes comptes clients ?

Pas nécessairement. L’important c’est que l’affacturage cadre bien à vos besoins; c’est une solution qui, par sa flexibilité, vous procure l’avantage d’avoir accès à vos fonds lorsque cela vous convient. L’affacturage s’applique autant pour vos clients américains et internationaux que pour vos clients canadiens. Vous pouvez donc affacturer au cas par cas, soit client par client, soit facture par facture, pour autant que vos demandes respectent votre entente sur les montants spécifiques disponibles, par client et au cumulatif.

Mes clients vont-ils avoir l’impression que je suis en difficulté financière?
Pas du tout, mais la clé pour y échapper demeure la transparence. Dans la plupart des cas, une fois expliqué, l’affacturage indique et confirme une saine gestion administrative qui a un impact positif sur plusieurs aspects de la transaction avec votre client (financement, assurances, collections et encaissements).

L’affacturage est-il dispendieux?

Le calculer, c’est rapidement se rendre compte du contraire. Les couts liés à ce service doivent être considérés et évalués dans un ensemble. L’affacturage est souvent réduit à son plus petit dénominateur : le financement. Par ailleurs, pour déterminer si le cout est onéreux pour votre entreprise, il faut considérer que l’affacturage n’est pas seulement une source de financement : c’est aussi les ajouts d’assurance crédit, de gestion des comptes clients et de collection. L’affacturage, c’est plus qu’abordable !