Exporter notre savoir-faire en construction : pas si simple!

 

Chronique rédigée par Julie Lessard, associée, avocate, BCF Avocats d'affaires

Le Québec bénéficie de nombreux atouts stratégiques dans le secteur de la construction. Notamment, le savoir-faire et la force ouvrière hautement qualifiée œuvrant dans de nombreuses entreprises de chez nous apporte une valeur ajoutée aux produits et services offerts et permettent à ces dernières de se positionner sur les marchés nationaux et internationaux. Toutefois, cette force représente également l’un des plus grands défis dans l’industrie, tant en raison de la pénurie croissante de main-d’œuvre que par les nombreuses difficultés relatives à la mobilité des travailleurs pour plusieurs professions et métiers.

Lire la suite : Exporter notre savoir-faire en construction : pas si simple!

Beel Technologies vise le marché de la Chine

Entreprise en bref

Nom : Beel Technologies inc.
Fondation : 1992
Située à : Brossard
Président : James Groundwater
Secteur d’activité : Aéronautique
Produits : Équipements de tests pour les radars de contrôle aérien
Nombre d’employés : 10

Depuis près de 50 ans, le nom Beel Technologies constitue un gage de confiance dans les tours de contrôle de par le monde. En effet, l’entreprise brossardoise – qui existe depuis les années 1960 – se spécialise depuis 1992 dans la conception et la fabrication d’équipements d’essais pour les radars, en plus d’avoir développé une gamme de transpondeurs de vérification SSR (Secondary Surveillance RADAR) assurant le bon fonctionnement des radars employés pour le contrôle de la circulation aérienne.

Bien entendu, il s’agit là d’un marché de niche, mais nécessaire. « Les fabricants de radars ont besoin de systèmes de test fiables pour accompagner leurs produits, indique le président James Groundwater. Nous vendons notre produit au fabricant qui installe le radar, ce qui lui procure du même coup une crédibilité supplémentaire, car pour tester un radar, il faut être objectif. Ainsi, le fait que nous soyons une compagnie indépendante agit un peu comme une certification de tierce partie pour l’acheteur. » C’est ainsi que, par l’entremise de ses partenaires d’affaires, les produits de Beel se retrouvent sur tous les continents. M. Groundwater estime d’ailleurs que 95 % de ses ventes sont effectuées à l’extérieur du Canada.

Lire la suite : Beel Technologies vise le marché de la Chine

Canada Litter perce le marché latino-américain grâce à une mission commerciale virtuelle

À l’automne 2010, Développement économique Longueuil (DEL) a organisé une mission commerciale virtuelle pour les entreprises de l’agglomération de Longueuil afin qu’elles puissent rencontrer des partenaires d’Amérique latine. Cette initiative, proposée par DEL et mise en place en collaboration avec une firme-conseil pour le démarchage et le repérage de partenaires à l’étranger, a permis à des entreprises d’ici de rencontrer des acheteurs potentiels dans le cadre de réunions personnalisées et accompagnées.

LitterCanada Litter, une entreprise de Brossard spécialisée dans les produits pour animaux et plus spécifiquement dans la litière haute performance pour chats, a sauté sur cette occasion pour accroitre ses ventes à l’exportation. « Bien que nos produits soient disponibles dans une vingtaine de pays, ils sont peu présents en Amérique latine où le marché pour animaux se trouve en pleine expansion », raconte Frédérick Soares, directeur général de l’entreprise.

Lire la suite : Canada Litter perce le marché latino-américain grâce à une mission commerciale virtuelle

Révision des Incoterms

Incoterms 2010®

Chronique rédigée par Think Big Management International

La Chambre de Commerce Internationale (ICC) a procédé à la révision des Incoterms. Il s’agit de la première en dix ans et elle reflète notamment les nombreux et profonds changements qui ont eu lieu dans le monde depuis, incluant les attentats de septembre 2001, la réforme du UCC code aux États-Unis en 2004, l’élargissement de la zone euro, l’augmentation des zones franches de douanes dans plusieurs pays et la version 2009 du Cargo Clauses Institute (LMA/IUA).

Cette révision complète des Incoterms par l’ICC vise également à simplifier les transactions, leur interprétation et améliorer la sécurité juridique, tout en conservant ses objectifs de base que sont le partage des risques, des couts et des responsabilités pour les négociants.

Lire la suite : Révision des Incoterms

L'affacturage en six questions-réponses

Chronique rédigée par Desjardins

Qu’est-ce que l’affacturage ?

On parle d’affacturage lorsqu’une institution achète (ou escompte) un compte client d’une entreprise et qu’elle en assure le recouvrement moyennant rémunération.

Quand doit-on penser à utiliser l’affacturage?

Tous les moments sont propices pour avoir recours à l’affacturage. Que ce soit en période de croissance ou de stabilité, les pressions sur les liquidités immédiates peuvent parfois devenir importantes. De plus, l’affacturage constitue un partenariat tant pour prévenir les mauvaises créances que pour réduire les préoccupations administratives, tout en permettant du financement adéquat et approprié pour l’entreprise.

Lire la suite : L'affacturage en six questions-réponses

Risque de change

La solution se trouve au niveau de vos opérations

Chronique rédigée par Optionsdevises

Les fluctuations des devises sont imprévisibles et elles comportent des risques substantiels, qui se manifestent sous différentes formes. Heureusement, les dirigeants d’entreprises peuvent élaborer des solutions simples et efficaces pour prendre le contrôle de leurs profits, et ce, malgré la volatilité des taux de change.

Lire la suite : Risque de change