Programme d'aide Performance des ICI en GMR

Chronique rédigée Fanny Déléris, chargée de projets environnement et développement durable, RECYC-QUÉBEC

Dans le but d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et d’accroitre la performance des Industries, Commerces et Institutions (ICI) dans la récupération et la valorisation des matières résiduelles, RECYC-QUÉBEC offre deux programmes dédiés aux ICI : 

Doté d’un budget total de 10M$, le programme d’aide financière « Performance des ICI en GMR » vise à soutenir et financer les ICI en rendant plus accessibles les services de diagnostic et de planification des GMR, ainsi qu’à améliorer les activités de récupération des matières recyclables. 

Deux types d’intervention peuvent être financés : les diagnostics, plans de gestion et actions de formation (volet 1) et l’acquisition d’équipements (volet 2). L’aide de RECYC-QUÉBEC peut aller jusqu’à 200 000$ par bannière, alors profitez-en!

Le programme de reconnaissance « ICI ON RECYCLE ! » vise à reconnaître et valoriser les établissements ICI engagés dans une gestion responsable de leurs matières résiduelles, en offrant trois niveaux de reconnaissance : Niveau 1 « Engagement »; Niveau 2 « Mise en œuvre »; Niveau 3 « Performance ».

Comme toute gestion efficace, celle des matières résiduelles entraîne des bénéfices tangibles sur les plans économique, environnemental et social. En plus d’être profitables, les actions de réduction à la source, de réemploi et de récupération sont souvent fort simples! Une gestion responsable des matières résiduelles fait partie intégrante d’une stratégie efficace de gestion environnementale et exerce une perception positive auprès de la population ; faites-en profiter votre établissement!

Un investissement de 5,3 millions de dollars pour usinage Nétur

Située à Saint-Hubert depuis plus de 30 ans, la compagnie usinage Nétur ltée a acquis le terrain attenant à ses installations afin d’y construire une nouvelle bâtisse qui viendra presque quadrupler son espace de production, passant de 12 000 pi2 à 45 000 pi2. les travaux sont présentement en cours et la date l’achèvement du projet est fixée au 1er mars 2012.

Ce fabricant de pièces complexes pour les secteurs de l’aéronautique et de l’aérospatiale est un partenaire de longue date de pratt & Whitney canada, avec qui il se trouve sous contrat jusqu’en 2017 et pour qui il vient d’obtenir la certification Supplier Gold. « À l’aide de notre équipe spécialisée et de nos équipements à la fine pointe de la technologie, nous sommes en mesure de développer plus de 150 nouveaux produits par année », mentionne Stéphane Turcotte, vice-président aux opérations chez usinage Nétur. C’est justement cette capacité de production extraordinaire qui a incité l’entreprise à investir dans des nouveaux locaux et des équipements capables de soutenir le développement de pièces expérimentales. « depuis 2010, notre production a doublé. Il devenait donc nécessaire d’agrandir nos locaux pour répondre à cette croissance », soutient M. Turcotte.

Une construction certifiée Leed Bronze

L’immeuble présentement en construction représente un investissement de 3,8 millions de dollars et elle accueillera pour 1,5 million de dollars de nouvelle machinerie. le plancher de travail conçu pour usinage Nétur comportera le moins de poutres de soutien possible afin de ne pas nuire à la fluidité du travail des employés et au positionnement de l’équipement. la construction devrait obtenir la certification leed bronze, notamment grâce à son approche électromécanique et à l’emploi d’appareils d’éclairage moins énergivores. parmi les autres atouts du projet, notons une terrasse extérieure annexée à une aire de repas ainsi qu’une salle de conférence capable d’accueillir jusqu’à 50 personnes, ce qui constitue un élément crucial pour l’entreprise qui assure une partie de la formation et du perfectionnement de sa main- d’œuvre. « Nos employés font partie intégrante du succès de l’entreprise. en conservant notre emplacement stratégique actuel au sein du parc industriel de Saint-Hubert, nous assurons une certaine stabilité à notre personnel, convient Stéphane Turcotte. »

La compagnie compte ensuite poursuivre son expansion verticale en aménageant les anciens locaux de manière à prendre en charge différents aspects de sa production qui sont confiés actuellement à des fournisseurs externes, notamment la peinture de finition. « Nous aurons ainsi davantage de contrôle sur les délais de livraison ainsi que sur la qualité générale de nos produits », explique M. Turcotte. Cela devrait permettre à l’entreprise de porter le nombre d’employés à 75 d’ici la fin de 2012.

L'entreprise en bref

NOM : usinage Nétur ltée
FONDATION : 1978
SITUÉE À : Saint-Hubert
PRÉSIDENT : Louis-René Turcotte
SECTEUR D’ACTIVITÉ : Aéronautique et aérospatiale
PRODUITS : Pièces de précision
NOMBRE d’EMPLOYÉS : 65
SITE INTERNET : www.netur.ca

Un exemple en matière de développement durable

La responsabilité sociale et environnementale constitue désormais un enjeu stratégique majeur pour les entreprises. D’ailleurs, beaucoup de grandes entreprises ont intégré le développement durable à leur structure organisationnelle depuis l’adoption, par le gouvernement du Québec en 2006, de la Loi sur le développement durable. De plus en plus de petites et moyennes entreprises leur emboîtent le pas, car l’implantation d’une telle stratégie peut parfois engendrer des économies substantielles.

En matière de développement durable, Transport Robert mène la marche puisqu’un volet « environnement » fait partie intégrante de sa culture d’entreprise depuis le milieu des années 1990. « En voulant être un bon citoyen corporatif, Transport Robert a investi beaucoup dans la R et D afin de trouver des solutions adaptées à son marché », confirme Jean-Robert Lessard, vice-président markéting chez Groupe Robert inc.

Lire la suite : Un exemple en matière de développement durable

LEED, pour contribuer au développement durable

À la suite d’une prise de conscience internationale sur l’état général de la planète et des répercussions sur les générations futures, le développement durable prend de plus en plus d’ampleur; les gouvernements imposent de nouvelles règles plus strictes, les entreprises sont plus exigeantes envers leurs fournisseurs pour que leurs produits répondent à certaines normes du développement durable et les consommateurs privilégient des produits qui n’auront pas d’incidence sur ce dernier.

Lire la suite : LEED, pour contribuer au développement durable

L’écologie industrielle et la responsabilité sociale des entreprises

Minimiser les impacts de votre entreprise sur l'environnement

Chronique rédigée par Gedden

La plupart des entreprises tendent à minimiser les pressions et les impacts exercés par leurs activités sur l’environnement. Depuis nombre d’années, elles ont mis en place des procédés permettant de diminuer l’exploitation des ressources naturelles et de réduire la production des déchets et des rejets industriels. Dans certains secteurs d’activité, les procédés de production se sont grandement améliorés. Cependant, les techniques mises en œuvre pour réduire les impacts environnementaux œuvrent majoritairement au stade final du procédé. Les purificateurs d’air installés sur les cheminées industrielles en sont un bel exemple.

Il existe un concept qui englobe beaucoup plus large. Il s’agit de l’écologie industrielle. Fondée sur une approche plus systémique, l’écologie industrielle s’inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels pour recréer, à l’échelle d’un système industriel, une organisation caractérisée par une gestion optimale des ressources ainsi qu’un fort taux de recyclage de la matière et de l’énergie. L’écologie industrielle est une nouvelle pratique du management environnemental. Elle tend à intégrer l’environnement dans les stratégies d’entreprises grâce, entre autres, aux calculs d’optimisation et aux analyses du cycle de vie.

Lire la suite : L’écologie industrielle et la responsabilité sociale des entreprises